Chronique d’outre-tombe #4 – Mon Top 5 des chanteurs de Metal qui assurent en clair

La clarté à travers l'obscurité

La clarté à travers l’obscurité

Le Metal mon ami, est souvent caractérisé par un type de chant guttural nommé Growl, qu’on retrouve en grande majorité dans le Metal extrême, ce dernier en ayant fait une de ses marques de fabrique. Décrié par la masse populaire et adulé par un public plus averti, il permet l’expression de rage, de violence, à une intensité rarement atteinte.

Résumer le Metal à ce type de chant est un raccourci qu’emprunte encore bon nombre de nos contemporains. Je tiens à rappeler que le chant clair est bel et bien présent dans ce genre et qu’aucun détracteur, aussi entêté soit-il, ne pourra le nier après avoir lu cet article. Le Metal n’a par conséquent pas besoin de contenir du Growl pour conserver cette étiquette.

Cependant, le chant clair ne doit pas devenir un argument marketing. Il doit apporter foncièrement quelque chose à la musique qu’il accompagne et non masquer un manque d’inspiration. En ce sens, certains artistes mélangent sans complexe le Growl et le chant clair dans leurs chansons sans qu’à aucun moment cela ne porte préjudice ni à l’un, ni à l’autre. Dans ce cas de figure je peux citer Amorphis, Persefone, ou bien Soilwork par exemple.

Après cette petite introduction, je suis sur le point de te présenter 5 des chanteurs metalistiques qui m’ont fait frissonner avec leurs cordes vocales. Alors fais péter le sound dans ton casque audio (ou tes enceintes) et laisse-toi embarquer!

1. Tommy Karevik

Tommy Karevik

La classe à l’état pur

La douceur, la sensibilité, le lyrisme. Tommy Karevik, chanteur suédois de renom, rassemble ces qualités au sein de Seventh Wonder et désormais de Kamelot dans lequel il a remplacé le non moins charismatique Roy Khan avec qui il partage certaines caractéristiques vocales.

Tommy dispose d’un chant très expressif, qu’il met en avant en modulant sa voix. Son registre assez aigu, couplé à un timbre assez doux donne à son chant un côté très lumineux.

| Seventh Wonder
| Welcome To Mercy Falls
| Mercy Falls (2008)

| Seventh Wonder
| Alley Cat
| The Great Escape (2010)

2. Christian Älvestam

Christian Älvestam

Un ange j’vous dis

La Suède est un fertile vivier de chanteurs talentueux et Christian Älvestam en est un formidable représentant.

Il a collaboré à pas mal de projets dont le plus célèbre est sans doute Scar Symmetry, groupe de Melodeath encore en activité aujourd’hui et qui a, dans mon opinion, perdu de sa superbe après le départ de ce dernier.

Christian Älvestam, c’est de l’alopécie, du swag (NDLR : ceci est l’absolue première et dernière fois que j’utilise ce terme dans ce blog), et surtout, SURTOUT, un chant clair angélique à se damner. Une voix claire et lumineuse contrastant avec un Growl abyssal faisant passer n’importe quel monstre pour un clown de fête foraine.

| Scar Symmetry
| Ghost Prototype II – Deus Ex Machina
| Holographic Universe (2008)

| Scar Symmetry
| Morphogenesis
| Holographic Universe (2008)

3. Fernando Ribeiro

Fernando Ribeiro

Le mec qui dégage tant de noirceur que l’image en perd ses couleurs

Leader du formidable Moonspell, Fernando est du genre à délivrer du spleen avec une voix grave et suave. Fernando ne plaisante pas lorsqu’il chante. La noirceur de son chant fait plonger l’auditeur dans un monde obscur et difforme.

Il murmure, susurre, chante lentement avec désespoir. La beauté noire d’un chant aussi envoûtant que ténébreux.

| Moonspell
| Dreamless
| Night Eternal (Lucifer & Lilith) (2008)

| Moonspell
| Fireseason
| Omega White (2012)

4. Devin Townsend

Devin Townsend

Le calme avant la folie schizophrènique

Le fameux Devin Townsend, personnalité torturée et schizophrène, compositeur ayant accouché d’un nombre ahurissant d’œuvres, fait indubitablement partie de mes chanteurs préférés.

Pourquoi ? me demande-tu. Tout simplement car il possède un organe vocal purement incroyable. Il peut, sans pression, passer du chant le plus pur et limpide au plus furieux et aliéné, capable de hurler avec ses tripes comme si sa propre existence en dépendait.

| Devin Townsend
| The Way Home
| Addicted (2009)

| Strapping Young Lad
| Almost Again
| The New Black (2006)

5. Antti Hyyrynen

Antti Hyynynen

Le mec qui a la hargne

De la hargne, mais tellement de hargne dans cette voix que c’en devient effrayant. Antti Hyyrynen est ce qu’on appelle communément un barge, un cinglé, un déglingo. Chanteur du groupe finlandais Stam1na, il s’exprime sans retenue dans sa langue natale, et ça tabasse. Ça tabasse si méchamment que ton audition risque d’en prendre un coup.

| Stam1na
| Valtiaan Uudet Vaateet
| Nocebo (2014)

| Stam1na
| Pakkolasku
| Viimeinen Atlantis (2010)

Publicités

Chronique d’outre-tombe #3 – Mon top 5 des reprises étonnantes

Un accord version corne du diable

Un accord version corne du diable

Les reprises ou cover en anglais, car oui c’est utile de connaître les termes anglophones, consistent à reprendre une musique d’un autre artiste pour la réinterpréter à sa manière, de l’adapter.

Toutes les folies sont permises. Il est possible de prendre n’importe quelle musique existante et de la recréer selon ses propres désirs, ses instruments préférés, son propre tempo. On peut transposer une musique dans un autre genre. Passer de la Pop à l’Opéra par exemple ou du Metal au Flammenco. Il est même possible de déformer la version originale jusqu’à la rendre méconnaissable.

Qui n’a jamais rêvé d’entendre un remix Dubstep de la danse des canards? Non mais sérieusement… Suis-je le seul…?

1. Trollfest – Toxic (Briney Spears Cover)

Que se passe-t-il quand on laisse une bande de Folk Metaleux telle que Trollfest poser leurs pattes sur une chanson complètement sensuelle chantée par une des artistes les plus aguicheuses du siècle, le tout dans un clip à base de marionnettes ?

Un indice : Pour le découvrir, lance la vidéo ci-dessous.

2. 331Erock – Tunak Tunak Tun (Daler Mehndi Cover)

Pour information la chanson originale chantée par Daler Mehndi est une chanson orientale en provenance d’Inde qui a fait beaucoup parler d’elle sur la toile. La version que je vais te présenter est celle d’un jeune Metaleux, 331Erock, complètement Heavy à souhait et vraiment speed!

Par ailleurs je t’invite à regarder ses autres vidéos si tu aimes bien ce genre de reprises car il y en a beaucoup et dans beaucoup de styles (jeux vidéo, film, pop culture).

3. Mattrach – Oppa Gangnam Style (Psy Cover)

Tu n’aimes pas Oppa Gangnam Style? Tu as des crises d’urticaire dès que tout le monde se met à parler de cette chanson coréenne qui a fait le buzz ces derniers mois et qui a battu tous les records de visionnage sur Youtube?

Cela pourrait bien changer à l’écoute de cette reprise signée Mattrach, un guitariste français qui a débuté sur le web en postant des reprises et compositions personnelles sur sa chaîne. Il a décidé de gonfler le titre original de Metal testotéroné pour un rendu carrément puissant et groovy!

4. Northern Kings – Take On Me (A-ha Cover)

Connais-tu ce fameux groupe composé de quatre des plus grands chanteurs de Metal finlandais qu’est Northern Kings? Son but est de reprendre des titres de tous horizons, issus de la Pop, de la Soul, du Rock, en version Metal.

Leur reprise qui m’a le plus frappé est celle de Take On Me, complètement épique, qui modernise un titre ayant un peu pris la poussière.

5. Matt R. & S. Battle – Rebirth of Venus (Golden Sun Cover)

Il ne faut pas oublier que le jeu vidéo est une source inépuisable de musiques à reprendre, car beaucoup de thèmes ont marqué les esprits, que ce soit celui de Zelda, de Mario, de Final Fantasy, et j’en passe. Beaucoup de fans consacrent leur temps à donner leur vision personnelle de ces musiques en proposant leurs reprises qui sont parfois surprenantes!

Celle que je vais te présenter a été réalisée par deux artistes nommés Matt R. et S. Battle, et provient du jeu Golden Sun sur GameBoy Advance.

Pour information, la musique est téléchargeable gratuitement à partir du site Ocremix.org qui propose un nombre incalculable de reprises de qualité pour beaucoup de jeux, et ce dans tous les styles.

Découverte Metalistique #3 – Tel un Diable Swinguant avec son Orchestre

Présentation

Diablo Swing Orchestra

Photo de groupe posay

T’es-tu déjà demandé ce que donnerait l’alliance du Metal, de la musique de cirque et du Jazz? Je mettrais ma main à couper que non et c’est pour cette raison qu’aujourd’hui, je vais te présenter Diablo Swing Orchestra (qu’on abrégera DSO pour simplifier les choses et surtout pour économiser mes doigts).

Ce groupe en provenance du pays des Krisprolls (la Suède pour ceux qui ne mangent pas de biscotte) pratique une musique peu commune qui repose sur une base Jazz, à laquelle ils rajoutent des sonorités propres à la musique de cirque, le tout saupoudré de riffs Metal très groovy qui te feront remuer inconsciemment le derrière. Au final ça donne un cocktail rafraîchissant comme peu de groupes savent en concocter.

Et c'est super bon sans déconner

Et c’est super bon sans déconner

Tu pourrais aisément imaginer que ce fameux mélange soit inaudible, alors qu’en réalité ce cocktail est savamment dosé et il en résulte des morceaux très entraînants et réussis. En conclusion, si tu recherches une musique peu conventionnelle et que tu es ouvert d’esprit, il y a de grandes chances que tu sois tenté par ce groupe!

Extrait

Artiste Diablo Swing Orchestra
Titre Voodoo Mon Amour
Album Pandora’s Piñata
Année 2012
Genre Metal Expérimental

Sources

Site Officiel http://www.diabloswing.com/
Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Diablo_Swing_Orchestra
Myspace https://myspace.com/diabloswingorchestra
Facebook https://www.facebook.com/pages/Diablo-Swing-Orchestra/61680950315?fref=ts
Twitter https://twitter.com/diabloswing
Page SOM http://www.spirit-of-metal.com/groupe-groupe-Diablo_Swing_Orchestra-l-fr.html